VTT | COSRL | CARRIERE | FAUCHEMAN | LARDY

Départ du Forestier

Bonjour à tous.

 

Fred est là avec sa nouvelle trans, made Ali. Nous allons la mettre à l’épreuve 😉

Après un contrôle de l’état de notre rampe de départ au niveau de la voie ferrée, nous montons le long du mur d’enceinte de chez Renault. S’en suit un petit échauffement type, je monte je descends et ainsi de suite (j’entends bien que ça rouspète derrière), passant par le terrain de DH et jusqu’au-dessus de la sablière de Lardy. On aura bien exploité le plateau de Cheptainville, avant ça. Nous y subirons une averse de grésil inattendu, vraiment pas prévue au sommaire.

Changement de de programme. Nous choisissons le « Slath single ! Préparez-vous au voyage ». Un peu hard pour notre ami Manu, qui restera sur la trace initiale, passant par l’Ecureuil. Nous lui donnons RDV au bas de Mongriffard. Il manquera ce magistral point de vue.

 Fred chipote sur les réglages de sa transmission. Il veut lui faire faire des choses, non contractuelles ! Ce n’est pas raisonnable, surtout pour du Ali !!!On ne change pas ce qui marche, en cour de parcours, au risque de le regretter. Têtu la bête, il le fera tout de même. Pas convaincu que ça marchait mieux par la suite.

Qu’en pensez-vous Mr. Corbin ? Mmmmrrrr ! …Je suis tout à fait d’accord avec vous 😉.

Encore deux belles bosses, dont celle des Celestins. Puis un peu de tech, avec la Descente vers RER.

En bas, les Slath nous abandonnent. Juju a bien suivi et prend de plus en plus d’assurance. Encore bravo.

On arrive enfin au gué de Cham, après le long single qui suit la ligne de chemin de fer. Là, Fred et Christophe nous quittent aussi.

Les quatre derniers warriors partent donc en direction du plateau de Janville, malgré une heure avancée et un ciel menaçant.

Lolo dit que ça va le faire. On lui fait donc confiance. Il commence à faire bien sombre c’est de plus en plus compliqué de mettre une roue devant l’autre, si je puis dire.

J’accélère un peu dans cette dernière cote de Gillevoisin avec Manu comme lièvre avec son VAE. 100D+ en sus. On a fait un peu le trou. Nos deux compères nous rejoignent. Sergio toujours en mode force tranquille et Lolo en mode ; est ce que je n’ai pas dit une co…..de ne pas vouloir couper 😉.

On écourte alors légèrement la trace, pour finir finalement, sous une pluie fine et dans une obscurité plus que prononcée. Un cocktail limite casse gueule, pour terminer !

35Km et 525mD+, encore bien costaud pour un mercredi 😉.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *